jeudi 21 mars 2019


"Mon papa, lui, ne fait pas comme ça"

ou
Jojo viole les lois de la didactique

Début des années 2000 dans un petit village breton:
CE1, leçon de mathématiques sur « la mesure des longueurs »

Le maître fait « ce qu’on lui a appris » pour « construire la notion de longueur » : il demande à ses élèves de mesurer la largeur du bureau avec une bande de papier, de mesurer les dimensions de son cahier en utilisant une gomme etc. etc.

Autrement dit il fait avec quasiment vingt ans d’avance ce que recommandent les programmes consolidés actuels de cycle 2 au chapitre « Grandeurs et mesures » dont voici un extrait (Les passages soulignés le sont par moi)

Dans le cas des longueurs, des masses, des contenances et des durées, les élèves ont une approche mathématique de la mesure d'une grandeur : ils déterminent combien de fois une grandeur à mesurer « contient » une grandeur de référence (l'unité). Ils s'approprient ensuite les unités usuelles et apprennent à utiliser des instruments de mesure (un sablier, une règle graduée, un verre mesureur, une balance, etc.).

On est donc très heureux d’apprendre qu’en sabir administratif  « avoir une approche mathématique de la mesure d’une grandeur » signifie « déterminer combien de fois une grandeur à mesurer « contient » une grandeur de référence (l'unité) ». Et ce n’est qu’ensuite que l’élève peut « s’approprier les unités usuelles » matérialisées par exemple  par une règle graduée.

Donc tout semblait aller bien dans cette visite pédagogique puisque les élèves "s’étaient mis en activité "et que "le maître suivait les directives officielles". Mais lorsque l’on demandait de mesurer divers cahiers en utilisant des gommes ou mesurer la table en utilisant des cahiers, un élève que nous appellerons Jojo ne participait que très peu à cette « mise en activité » et répétait « Mon papa, lui, ne fait pas comme ça ». Au bout d’un certain temps, le maître demande à Jojo « Comment il fait, ton papa ? ».
Et Jojo explique :

Quand mon papa bricole, que je l’aide et qu’il a besoin de connaitre la longueur d’une planche,  il utilise un mètre à ruban et il me demande d’écrire sur un papier la longueur qu’il a trouvé pour ne pas l’oublier.  

Jojo arrivera, et plus rapidement que les autres élèves, à faire tout ce qui devait être fait dans cette séance mais avec un mètre et des centimètres … physiques qui ont de plus l’avantage par rapport aux gommes et aux bandes de papiers, de donner « le même résultat pour tout le monde ».

Mais comment Jean Toromanoff expliquerait-il à Jojo que « Les fractions sont introduites pour pallier l'insuffisance des nombres entiers » ?  [ Référence à "Remarques rapides sur le texte  de 2006" ]
Bonne question ? MD

Aucun commentaire:

Publier un commentaire